Philippe Pouletty | Truffle Capital

Philippe Pouletty | Truffle Capital

Établissements épaulés à travers le fonds de capital-risque Truffle Capital

Via la startup Myopowers, Philippe Pouletty (Philippe-pouletty) ainsi que les spécialistes de Truffle Capital allouent des aides financières à la conception de systèmes performants en vue de traiter les patients endurant des soucis d’incontinence urinaire d'effort sévère. Truffle Capital a notamment constitué Neovacs courant 2003 dans le but de trouver des produits pour traiter les syndromes en rapport avec l'auto-immunité. Soutenu par son fort potentiel d'évolution, le laboratoire est coté en bourse courant 2010. Dès 2005, Théraclion conçoit et commercialise de nouvelles thérapies par ultrason. Le portefeuille Truffle Capital soutient ainsi les études sur les carcinomes mammaires ainsi que le cancer de la thyroïde via cet établissement.

Le cofondateur de Truffle Capital Philippe Pouletty s'occupe notamment de la R&D ainsi que de la gérance de la propriété industrielle. Pour améliorer la synergie de la société, le chercheur recrute aussi les membres du staff de managers et du conseil d’administration (CA). La majorité des entreprises accompagnées par Truffle Capital s'avère constituée par le businessman et ses experts. L'investisseur se spécialise en biotechnologie et constitue foncièrement des spins off de centres d'étude universitaires renommés au niveau mondial. Les sociétés accompagnées par Truffle Capital s'avèrent choisies en fonction de leur originalité. Le chercheur contribue entre autres à l'expertise et à la cooptation des brevets à fort potentiel. Épaulé par sa maîtrise notable de cette discipline, Philippe Pouletty s'occupe de l'organisation et du suivi des diverses recherches des PME de Truffle corrélées aux sciences de la vie.

Philippe Pouletty s’est entre autres démarqué via les performances de Carmat dans l'univers des cœurs artificiels. En raison du talent d’investisseur du médecin, l'établissement se retrouve entrée en bourse dès 2010. Le portefeuille de Truffle Capital renferme entre autres la société Symetis fondée courant 2004. L'entreprise conçoit et distribue des valves aortiques transcatheter. Son entrée en bourse s'avère projetée pour 2017. Par moment, Truffle Capital marie plusieurs entreprises de son fonds de capital-risque pour pouvoir renforcer la croissance de ses différents travaux de recherche. Abivax a notamment absorbé Wittycell ainsi que Splicos afin de simplifier la mise au point de vaccins et d’immunoadjuvants. Connaissant les enjeux du secteur, Philippe Pouletty subventionne deux unités de recherches encourageantes, Deinobiotics et Biokinesis. Via ces entreprises, Truffle Capital participe à la conception de nouveaux antibiotiques et de remèdes contre le cancer.

Introduction de l'ancien interne des hôpitaux dans le milieu de l'entrepreneuriat

Outre l’entrée en bourse de SangSat, le chercheur finance la compagnie de biotechnologie RedCell Inc. (rebaptisée Conjuchem Inc.) effectuant des études liées à l’effet combiné de produits sur les globules rouges et l’albumine. Homme d'affaires aguerri, Philippe Pouletty a aidé à édifier DrugAbuse Sciences Inc., une startup s'appliquant à élaborer de nouveaux traitements pour lutter contre la dépendance aux narcotiques et à l'alcool. Cette entreprise est née durant son passage bénéfique au sein de la Silicon Valley en 1995. Philippe Pouletty a notamment constitué Clonatec au début de sa carrière de chercheur. La société se focalise sur la biotechnologie et représente l'avant-garde du secteur dans l'Hexagone.

Philippe Pouletty a obtenu son diplôme de l’UPMC en 1981. Le futur chercheur a été admis à la faculté de médecine après avoir reçu son baccalauréat série C. Pendant son internat à Paris, le chercheur a travaillé au sein de plusieurs établissements de la métropole. Il se présente comme un expert en immunologie et en hématologie. Durant son séjour à Paris, Philippe Pouletty décroche une bourse de l’INSERM en immunologie. L'étudiant a pu réellement étoffer ses compétences en la matière à l’hôpital Saint-Louis.

Les diverses responsabilités extra-professionnelles du chercheur et les titres honorifiques acquis dans le milieu

En vue de stimuler les entreprises créatives au niveau mondial, Philippe Pouletty a notamment collaboré avec le directeur de Microsoft entre 2005 et 2010. Ces divers soutiens révèlent son engagement en faveur de la recherche et de la créativité. Le premier objectif de France Biotech est de favoriser l'interaction entre les entrepreneurs et les scientifiques. Cet organisme rassemble plus de 150 établissements se concentrant sur la biotechnologie et implantés dans tout l'Hexagone. Philippe Pouletty se trouve être inscrit à la société française d’immunologie (SFI) dès 1982. L'ancien interne des hôpitaux de Paris est par ailleurs entré dans la Stanford University Invention Hall of Fame grâce à ses inventions dans le secteur de la biologie moléculaire présentées entre 1986 et 1988.

Les Sujets